Perform@nce Voiture

Devenir débosseleur grâce à une formation DSP

Le débosselage sans peinture ou DSP est une technique innovante qui consiste à réparer les bosses d'une carrosserie sans impacter la peinture en repoussant la tôlerie. Ainsi, il est indispensable pour supprimer les coups et impacts divers sur la carrosserie.

Qu'est-ce que le débosselage sans peinture ?

Auparavant, cette technique a été utilisée par les constructeurs automobiles pour rectifier les défauts sur les carrosseries. De nos jours, c'est devenu à la portée de tous les garagistes avec une formation au débosselage sans peinture, en appliquant la bonne technique. Ainsi, pour repousser la tôle délicatement sans l'abimer tout en éliminant les enfoncements, il faut avoir les outils adéquats sans passer par les travaux de carrosserie classiques comme le redressage, mastic et peinture. Ainsi, le DSP permet d'enlever les bosses ou enfoncements à moindre coût, mais offre aussi un gain de temps non négligeable. En plus de cela, toute la tôlerie de la carrosserie peut être réparée en un peu de temps, car l'intervention varie entre 30 minutes à 24 heures.

Les autres avantages du DSP, ce sont l'absence de risque de détérioration de peinture, mais aussi de la corrosion. Puisque la DSP ne nécessite pas l'utilisation de peinture, c'est un moyen écologique pour réparer les carrosseries. C'est en constatant ces avantages que de plus en plus de jeunes, mais aussi de mécaniciens confirmés veulent se former à la technique du débosselage sans peinture, qui est de plus en plus utilisé dans les garages.

Devenir débosseleur au moyen d’une formation

Tout le monde peut devenir débosseleur avec une bonne formation dsp. C'est dans la durée que cela varie, car 3 jours suffisent pour un mécanicien confirmé et plusieurs semaines pour les débutants. Toutefois, pour devenir débosseleur confirmé, il faut avoir des solides bases et suivre même un cursus complet. Une formation complète comprend la présentation du métier avec démonstration, explication de la lumière et travail sur capot. Ensuite, le placement de la lumière, première poussée au milieu, connexion des poussées.

C'est après avoir maitrisé ces derniers qu'on passe à la descente des pics, travail sur porte, maitrise de l'outil ainsi que la position du corps. S'ensuit la visualisation de gonflement, les bosses sous renforts et sur arrête. Les divers techniques de la colle, recherche d'accès, dégarnissage et regarnissage.

Une fois qu'on maitrise ces travaux, on passe au stage en appliquant les acquis dans une voiture réelle. En plus de cela, la plupart des formations enseignent la rédaction de devis, la conquête de nouveaux clients, mais aussi de mieux se situer face à la concurrence.

En savoir plus sur la formation DSP : www.csr-auto.com/formation-debosselage

Laissez votre commentaire à propos de cet article